09/04/2010

easyJet refuse de participer à Infrarouge

Les problèmes récurrents d'easyJet devaient faire l'objet d'un débat télévisé en direct sur Infrarouge, mardi 24 août. Ce débat n'a pas eu lieu, faute de représentant d'easyJet. Pourquoi?


Les annulations, déviations et autres retards importants de vols easyJet, ainsi que le piètre service fourni aux passagers touchés, auront été la saga de cet été. On aurait pu croire qu'easyJet  saisirait l'opportunité d'un débat ouvert pour clarifier la cause de ces problèmes et les enseignements tirés, afin de limiter leur survenance à l'avenir.

Au lieu de quoi, la compagnie a choisi d'éviter la discussion: pourquoi? Peut-être que l'idée de se confronter à de vrais passagers décrivant leur traitement dans des situations problématiques l'a rebutée! Ou alors elle a eu peur que d'autres ne présentent des statistiques en sa défaveur? Ou enfin, elle préfère oublier que le mois de juillet 2010 a même existé!

Cette dernière hypothèse émerge de l'interview de Thomas Haagensen dans la Tribune de Genève du 3 septembre. Il y présente habilement des statistiques, se référant parfois à la compagnie easyJet Suisse (le coeur du problème), parfois à l'ensemble des vols easyJet depuis la Suisse et parfois à tout les vols easyJet en Europe. Sans les nommer, il indique que certaines mesures prises ont amélioré la situation au mois d'août. Mais il était dit qu'août serait moins mauvais que juillet, tout comme septembre devrait être, comme en 2009, moins mauvais qu'août.
Sa remarque la plus révélatrice, toutefois, est qu'aucune statistique ne sera produite pour le (très mauvais) mois de juillet. En d'autres termes, c'est un mois à oublier, tant les résultats sont honteux. Signalons à cet égard le commentaire récent reçu de flightstats.com, site internet indépendant qui compile des statistiques aériennes:

Nous avons récemment eu quelques problèmes avec easyJet; par le passé ils nous fournissaient des données mais la transmission a été stoppée.

Tout ceci argue d'une compagnie aérienne qui a essayé d'opérer trop de vols, sans les ressources nécessaires à la gestion correcte des problèmes lorsqu'ils surviennent. Ensuite, plutôt que d'analyser ouvertement les problèmes, elle préfère les dissimuler et les oublier.

Le philosophe George Santayana a écrit:

Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé sont condamnés à le répéter.

Si nous laissons easyJet oublier le mois de juillet, plutôt que d'en tirer des enseignements, juillet 2011 sera probablement du même acabit.

16:43 Posted in easyJet anecdotes | Permalink | Comments (4) | Tags: geneva, airport, easyjet | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Comments

Easyjet fait du bon boulot, il participe au désenclavement zurichois de Genève !
Vive Easyjet ! ! !

Posted by: Corto | 09/06/2010

Maintenant que tout le monde est à peu près rentré après le calvaire des annulations et des retards nous tombe un autre calvaire dessus : celui de se faire rembourser. En ce qui me concerne, j'ai écris une lettre de 3 pages en anglais au Customer Service en Angleterre pour faire part de ma doléance et j'ai ajouté les copies des factures supplémentaires dont j'ai dû m'acquitter à cause de la subite annulation du vol Genève-Alicante le 22 juillet. Comme Easyjet ne m'étais d'aucune assistance, j'ai dû me tourner vers une compagnie concurentielle pour enfin partir. J'ai eu de plus des frais d'hôtel et de taxis qui se chiffrent à un millier de francs à cause de cette annulation. Mes vacances en Espagne qui auraient dû être à prix modeste sont devenu des vacances de luxe à cause de ces frais supplémentaires.
Ma première tentative auprès de TCS (mon assurance de voyage) était vaine. TCS a déclaré que le seul fautif était Easyjet qui devait tout rembourser. On m'a jamais répondu correctement à ma lettre, la seule chose qui a suivi était un ping-pong de mails entre leur service clientèle et moi (tout en anglais !). Après avoir bien assisté, Easyjet a eu la grâce de me rembourser la différence entre le vol annulé et mon vol alternatif, le train et le repas. Par contre, la nuit d'hôtel passe à la trappe ainsi que ma nuit d'hôtel annulée sur le lieux de mes vacances. J'ai été remboursé seulement la moitié de ce qu'on me devait. Pour ce qui est des frais de téléphone, j'ai eu pour 43 frs puisque j'ai dû appeler un numéro de service (0900 00 195 pour la Suisse) vu que j'ai dû réservé de cette manière : en effet, leur réservation par internet ne marchait pas la première semaine de janvier 2010.
Je suis curieuse de savoir si je recevrai vraiment cet argent. Si ce n'est pas le cas, je vais saisir la proposition de TCS : assistance juridique privée.
En effet, j'ai l'impression qu'on se fiche de notre gueule et plus jamais je ne prendrai cette compagnie. J'encourage les autres à suivre mon exemple.

Posted by: Caroline | 09/08/2010

Easyjet permet à des millions de personnes de faire des voyages très bon marchés pour ceux qui s'y prennent à temps !
C'est la règle de ce jeu profitable pour je ne sais quel pourcentage des utilisateurs de cette (ces) compagnies d'aviation low.cost !
Maintenant il est clair que certaines démarches, selon la manière dont elles sont entreprises peuvent tourner au cauchemar et cela avec toutes les compagnies !
Cela est tant, ne pas jeter le bébé avec l'eau du bains surtout que dans ce genre de débat, certaines mains douteuses peuvent s'en prendre à leur clavier, ces compagnies low-cost dérangent les monopoles des compagnies "d'états" et le débat public peut être tronqué !
Je ne cois pas que les blogs ont pour vocation de s'en prendre à des entreprises privées, pour des faits aussi discutables et sujets à des controverses ayant pour but de nuire à des entreprises !
Concernant le refus d'easyjet de participer à une sorte de lynchage programmé n'est pas le seul fait de la société easyjet et pour des scandales eux bien moins exposés à la vindicte !

Parlons de ces entreprises genevoise polluants l'air de notre ville de façon scandaleuse et cela ne se limite pas à la clientèle des ces pollueurs "autorisés" mais à l'ensemble de la population au grès des vents !
A chaque fois que des plaintes recevables ont étés déposées, les classements systématiques du parquet genevois en atteste la mauvaise foi, pourquoi ne demande t-on pas à Firmenich et Givaudant de s'expliquer dans un débat style Infra-rouge alors que des dizaines de milliers de citoyens sont incommodés voir subisses mal les émanations de formaldéhyde cancérigènes provenant de ces entreprises dans des volumes considérables !
Non seulement ces émanations au grand air sont cancérigènes, mais en plus elles sont destinées à des utilisations humaines encore plus toxiques !
Pourquoi, alors que des dizaines de milliers de genevois subissent de telles agressions, aucun débat public n'ait été envisagés depuis des décennies ? N'y a t-il pas quelque chose de pourrit au royaume du Danemark ?
Sans parler du pillage systématique des pays du tiers monde par nos banques instigatrices de massacres d'êtres humains dans tous les coin de la planète !
Il y a des urgences bien plus sérieuses dont on ne parle pas !

Posted by: Corto | 09/09/2010

Bonjour Caroline.

Alors, pour vous, Infrarouge est "une sorte de lynchage programmé"! Voulez-vous informer les invités de l'émission d'hier soir, Doris Leuthard, présidente de la Confédération et Christian Levrat, président du Parti socialiste suisse, qu'ils ont participé à un lynchage?

Ensuite, parmi des clients qui ont acheté un voyage très bon marché, en l'achetant longtemps avant, il y en a qui ont vu leur vol annulé ou remis au milieu de la nuit! Et cela en dépit de ce qu'on peut lire sur leur site Web

10.2. A tout moment après votre réservation, nous nous réservons le droit de changer nos horaires et/ou d'annuler, de dévier ou de retarder tout vol au cas où nous serions raisonnablement fondés à considérer une telle mesure nécessaire au vu de circonstances indépendantes de notre volonté ou pour raisons de sécurité.

Pour moi, dire qu'il y a des urgences bien plus sérieuses n'est qu'une excuse pour ne rien faire et ne rien dire!

Posted by: Mike Gerard | 09/09/2010

The comments are closed.